Lorsque tout était possible

15.00 $

Le succès sera toujours fait de deux ingrédients : de rêve et d’audace. Quoi de mieux pour présenter les mémoires de cet « ingénieur voyageur » qui, dès son enfance, a suivi dans le ciel lumineux de Québec le tracé d’un zeppelin Hindenburg, apprécié les œuvres d’art et de musique si présentes dans sa famille et étudié en sciences dans deux grandes universités, dont celle de Berkeley, en Californie, alors classée quatrième au monde.

L’auteur en profite notamment pour décrire les 15 années d’aventure de SORÈS, entreprise qu’il a fondée et qui a été gagnante de nombreux concours, devenant par la même occasion un joyau de la programmation industrielle au temps de l’informatique balbutiante. L’entreprise SNC-Lavalin a souvent occulté un aspect unique de son histoire : l’acquisition discrète de la firme Sorès, véritable bijou entrepreneurial d’économétrie québécoise. Découvrez les dessous de cette affiliation enfin mise au jour par cet ouvrage.

Puis, pour ce visionnaire qui a su identifier tôt les occasions de carrière sont venus, nombreux, au fil des continents et des régions du monde, les voyages, les aventures et les rencontres de grands personnages ou celles inespérées du patrimoine mondial de l’UNESCO disséminées sur ses parcours.

André Anctil, diplômé en génie civil de l’Université Laval (Québec), en génie nucléaire de l’Université de Californie (Berkeley), profite des mots pour faire connaître l’aventure que fut sa vie et sa carrière. Retraité, il a poursuivi ses périples hors des sentiers battus qui ont toujours démontré la passion d’un grand humaniste.

La suite harmonieuse de ces aventures se trouve au tome 2, Tous ces voyages qui forcent l’admiration, à la découverte des vestiges de l’architecture du Haut Moyen Âge.